Chez les femmes moins jeunes, avec le temps, le visage et le cou se modifient et petit à petit les signes du vieillissement s’installent plus ou moins précocement selon l’élasticité de la peau.

Les demandes esthétiques vont porter sur la prévention et le rajeunissement.
D’abord la préoccupation est l’aspect de la peau qu’il faut maintenir parfaite, belle, lisse et douce sans rides, avec une belle texture et un joli teint. Priorité aux techniques, solutions douces de médecine esthétique comme les injections d’acide hyaluronique avec le bio nutri lift, les produits revitalisants, les boosters et la mésothérapie. Mais aussi la toxine botulique au niveau du front, des pattes d’oie, les rides du lion, les paupières, la lèvre supérieure, la bouche, le menton et le cou.
Puis il faut aider la peau et son relâchement pour maintenir les volumes en position haute comme on l’observe en position allongée. C’est le rôle des injections d’acide hyaluronique dans les tempes, les arcades zygomatiques, les pommettes, les creux de cerne, autours des poches pour les estomper, dans les sillons nasogéniens, au niveau des coins de la bouche, les plis d’amertume et le long de l’ovale pour estomper les bajoues naissantes dans le cadre d’un full face lift.
Les fils tenseurs peuvent être proposés avec bénéfice. D’autres solutions, comme la radio fréquence, Hifu, ultrasons sont évoquées.
Une fois les volumes descendus, il faut les remonter par des actions de lifting, temporal, de l’ovale et du cou, cervico facial, vertical médian du visage, malaire concentrique. Un double menton peut être traité par lipoaspiration ou cryolipolyse.
Des gestes peuvent être associés au niveau du nez, rhinoplastie médicale et chirurgicale et des lèvres, lifting lèvre supérieure.