Objectifs / Problèmes

Il s’agit d’un problème fréquemment rencontré et dont l’importance s’accentue avec le temps.
Un pli se dessine de plus en plus sous les fesses alors qu’il se trouvait jusque-là limité au tiers interne.
Il se développe de plus en plus vers l’extérieur rompant l’harmonie, la fluidité de la jonction cuisse fesse dans sa partie externe tout en se marquant plus dans sa partie interne.
La majoration de ce pli comme nous le verrons et sous la dépendance de plusieurs éléments dont la bonne compréhension et l’évaluation vont permettre de proposer des solutions plus ou moins efficaces.

Causes propres/ Causes communes

Chez le sujet jeune, l’élasticité de la peau est optimale.
Cela signifie, que la peau de cette région qui augmente en surface en position assise, revient complétement à sa surface initiale en position debout.
Ainsi la réserve de laxité de la peau de cette région, indispensable pour s’assoir sans tension anormale à la jonction cuisses/ fesses, est totalement invisible en position debout ou allongée lorsque la peau est très élastique.

Avec le temps, cette élasticité diminue ( sur toute la surface du corps) et cette réserve de laxité entre fesses et cuisses, devient petit à petit visible avec le temps en position debout car la peau ne peut plus revenir à sa surface initiale, elle s’est détendue progressivement.
Cela s’observe partout oû la peau est soumise à ces contraintes de mouvement, paupières supérieures, pli du cou, genoux et coudes.

Cet excès progressif de peau distendu peut être majoré lorsque les volumes locorégionaux, muscles et ou graisse, diminuent isolément ou en association quel qu’en soit la raison.

Aussi, lorsque cela est possible et logique compte tenu de votre histoire récente, c’est d’abord et avant tout sur les muscles et la graisse qu’il faudra agir avant que d’envisager d’autres solutions.

Approche Médicale

Lorsque la peau est amenée à se détendre progressivement avec le temps, parfois cette détente et le pli qu’elle entraine, sont précipités, rendus plus précoces dans le temps, par une perte de volume ( muscles et/ou graisse) au niveau de la fesse qui soutient directement la peau de cette région jonction entre fesses et cuisses.

Si cela est le cas, il faudra apprécier si c’est au niveau des muscles ( par le sport) et/ou de la graisse ( par l’alimentation en cas de perte de poids récente), qu’il faut agir.
D’autres approches sont proposées par les marchands de rêves. Ils se proposent d’agir directement au niveau du pli, avec des technologies extrêmement variables d’une compagnies à une autre, pour retendre la peau et supprimer ce pli.
Sauf que comme vous l’avez bien compris, c’est toute la peau des fesses et du haut des cuisses qu’il faudrait pouvoir retendre en complément de celle de la région du pli en espérant qu’elle ne se redétende pas chaque fois que l’on s’assied.
Hors aujourd’hui on ne sait pas, malgré toutes les promesses, redonner son élasticité jeune à la peau et les techniques qui le prétendent peuvent tout au plus ne rien produire ou vous bruler la peau.
Toutefois, je vous propose d’aller sur des forums vous faire votre idée auprès de celles qui ont essayé et de vous faire votre propre idée.

Approche Chirurgicale

Lorsque les actions sur les muscles ( activité physique pour retrouver du volume) et/ou le poids ( reprise quand perte), sont insuffisantes à redonner du soutien à la peau pour augmenter sa tension et donc diminuer les plis, il faut alors envisager de lifter les fesses pour agir sur ces plis.
En effet, lorsqu’une chaussette tombe et crée des plis sur la cheville, l’action à mener et de se saisir de son extrémité haute et de la lifter vers le haut ce qui a pour effet de remonter le bas et donc de supprimer les plis. Aucune action basse ne peut remplacer ce geste !
Cela s’appelle un Lifting de la fesse.
Cette intervention consiste à enlever à la partie haute des fesses une surface de peau égale à celle qui en bas des fesses est à l’origine des plis. Cela implique de réaliser une cicatrice horizontale. Cela s’appelle aussi un Body Lift Postérieur.
Toutefois, ce geste ne redonne pas à la peau de la partie basse des fesses (ni ailleurs) une la même élasticité qu’à 20 ans !
Aussi, il faut prévoir, qu’une petite partie du pli se redéveloppera rapidement et que le reste reviendra progressivement avec le temps. En effet, même si cette peau est mise en tension par cette intervention, il n’empêche qu’en position assise, il y a besoin de plus de peau et cette peau va se détendre selon les besoins.
Tout changerai si une fois l’intervention réalisée, la peau avait retrouvé ses 20 ans alors qu’elle a juste était diminuée en surface !

Dans certains cas, il pourra être envisagé si la patiente souhaite une augmentation de volume des fesses et que les plis sont limités, de remettre en tension la peau des plis en augmentant le volume des fesses. C’est ce que se propose de réaliser selon les possibilités de chacune, Les Implants fessiers, et le Lipofilling des fesses.

Questions fréquentes

Pas en particulier.

En savoir plus

Vous pouvez consulter la fiche d’information sur le lipofilling (Transfert de graisse autologue), les Prothèses de fesses, la Lipoaspiration et le Body Lift sur le site de la SOFCPRE onglet Dossier / informations
http://www.plasticiens.fr/?p=31